DOSSIER : 1986-2016, les 30 ans du mouvement contre le projet de réforme Devaquet

montage-861986-2016 : Trente ans : l’espace d’une génération.

Le mouvement contre le projet de loi dit « Réforme Devaquet » de novembre-décembre 1986 s’est déroulé il y a trente ans. Trente ans c’est en général dans la société l’espace d’une génération, mais pour les étudiants le cycle des générations – ou des cohortes, est bien plus bref : 5 ans en général, à 10 ans même parfois. L’espace d’une génération au sens des démographes est donc celui de 5 à 6 générations étudiantes. Pour ceux qui ont vécu l’évènement – la discussion demeure ouverte pour savoir si l’on peut parler d’une « génération » Devaquet comme l’on parle d’une « génération 68 » ou « génération des tranchées » – le sentiment n’est évidemment pas le même que pour les cohortes ou générations suivantes pour qui il s’agit d’évènements de l’histoire et non de leur histoire individuelle. Et il faut prendre en compte la distinction entre militants et non militants, puisque pour les premiers ce sont aussi des enjeux collectifs, le mouvement étant une référence (ou contre-référence) identitaire de leurs organisations.

1986  dans le  « roman national étudiant » ?

A une moindre échelle que pour le « roman national » sans cesse réécrit, Devaquet serait-il un moment du « roman étudiant » comme le printemps 1968 ou le CPE de 2006 ? Et pourquoi alors 1973, 1976, 1984 (Savary), le LMD, peut-être la LRU ne rentrent pas dans ce roman ?

Le film « Devaquet si tu savais » a été projeté à plusieurs reprises lors de commémorations mais il a aussi servi durant des années à animer les réunions de rentrée de nombreuses AGE de l’UNEF ID, puis de l’UNEF, constituant une sorte de ciment identitaire commun jusqu’à ce que la bataille, et la victoire du CPE devienne la dernière référence du « roman syndical étudiant » sans que le moment Devaquet ne tombe dans l’oubli.

D’une commémoration à l’autre

devaquet-si-tu-savais-lyon-2006

Projection de « Devaquet si tu savais », Lyon, octobre 2006, dans le cadre du programme « Mémoires vives étudiantes en Rhône-Alpes » avec le Germe et la future Cité des mémoires étudiantes.

Il est intéressant de se retourner sur les commémorations précédentes, puisqu’il y en eût sous des formes et des publics différents. Dix ans jour pour jour après l’assassinat de Malik Oussékine, le 6 décembre 1996 l’UNEF ID, présidée par Pouria Amirshahi, organisait à Paris une projection de « Devaquet si tu savais » au Panthéon (Paris 1)  suivie d’un débat avec Francis Kandel, David Assouline, Philippe Darriulat, Malik Larabi, Robi Morder et Isabelle Thomas. Cette réunion visait donc un public militant, de surcroît d’une seule organisation, l’UNEF-ID. L’écrasante majorité dans la salle n’avait pas vécu 1986 (ou parfois comme jeunes lycéens, tel Pouriah Amirshahi lui-même) mais venait d’être confrontée à une mobilisation à la fois étudiante et de salariés de novembre-décembre 1995. En 2006, soit 20 après, c’est à « l’espace Confluences » dans le 20ème arrondissement de Paris (dirigé à l’époque par Frédéric Hocquard, (lycéen en 1986 il fut président de la FIDL en 1987/1988 puis à la direction de l’UNEF-ID) qu’à nouveau une projection de « Devaquet si tu savais » suivie de quelques échanges avec Francis Kandel, Bruno Juillard, président de l’UNEF (les deux branches de l’UNEF de 1986 ayant fusionné en 2001), Sylvia Zappi, devenue journaliste au Monde et David Assouline, devenu sénateur en 2004 après avoir été adjoint à la vie étudiante à Paris depuis que la gauche avait pris l’Hôtel de Ville en 2001 et d’un pot convivial. Ce n’est pas en décembre mais le 15 avril que cet évènement avait lieu, juste après la grève contre le CPE et la victoire puisque c’est le 13 avril que le Sénat confirme le vote de l’Assemblée nationale du 12 remplaçant le CPE. En octobre, dans le programme « Mémoires vives étudiantes en Rhôna-Alpes » promu par la future Cité des mémoires étudiantes et le Germe, nous projetions le film. Enfin, c’est sous l’impulsion de David Assouline que le 7 décembre 2006 la Mairie de Paris faisait apposer une plaque devant le lieu du supplice de Malik Oussékine rue Monsieur le Prince en présence de la famille Oussékine, du Maire de Paris Bertrand Delanöe, et de nombreux responsables. La plaque indique que Malik Oussékine a été « frappé à mort » mais ne mentionne pas les auteurs – policiers – des coups mortels. En 2011, un quart de siècle s’est écoulé, et au cinéma la Clef près du centre Censier la Cité des mémoires étudiantes dans le cadre d’un cycle de projections-débats programmait à nouveau « Devaquet si tu savais » le 7 décembre et s’ensuivit un débat préparé avec le Germe, en présence de Francis Kandel, discussion mêlant des anciens, des chercheurs, des citoyens non engagés dans le mouvement à l’époque, séance se situant dans une dynamique d’analyse plus que de commémorations.

Novembre-décembre 2016

Enfin, en 2016 plusieurs initiatives rythment les trente ans : les 8èmes journées archives et mémoires étudiantes du 17 au 19 novembre en Ile de France et à Reims, un évènement convivial le 3 décembre précédé d’une table ronde (avec d’ailleurs quasiment les mêmes acteurs qu’en 2006) coorganisé par l’AAUNEF, la Cité des mémoires étudiantes et le Germe, (document distribué le 3 décembre) et une cérémonie le 6 décembre en mémoire de Malik Oussékine avec dépôt de gerbe de l’AAUNEF le matin, un rassemblement le soir, un panneau de la Cité des mémoires étudiantes rédigé avec le Germe, et puis sans doute d’autres initiatives.

C’est pour être utile aux chercheurs, aux acteurs d’hier et d’aujourd’hui, aux observateurs, aux citoyens que nous ouvrons ce nouveau dossier sur notre site, comportant des outils de référence (chronologie, bibliographie, présentation et liens vers sources archivistiques et documentaires et notamment vers la Cité des mémoires étudiantes), avec des documents attachés pour aller plus loin. En retour, les lectrices et lecteurs sont invité-e-s à réagir, corriger, rajouter des dates, des références, et bien sûr à verser leurs archives, photos à la Cité des mémoires étudiantes.

Chronologie

Archives

Bibliographies

Coordinations nationales

Audiovisuel (voir archives)

Articles 1986-2016, les 30 ans du mouvement Devaquet

1/ le printemps : du projet du GERUF au projet Devaquet

2/ Retrait ou pas retrait? Le collectif national de l’UNEF ID des 3 et 4 octobre 1986

3/ Un travail militant (cultiver le terrain)

4/ Un autre 17 novembre, la déferlante

5/ « Rien ne sera plus jamais comme avant »? Génération 86? Traces…

6/ Les Etats généraux de mars 1987

Initiatives novembre-décembre 2016

17, 18 et 19 novembre : Appel à contribuitions 8èmes Journées archives et mémoires étudiantes et programme au format pdf

1er décembre: projection de Devaquet si tu savais au cinéma « L’Ecran » à Saint-Denis

3 décembre: à l’initiative de l’AAUNEF, de la Cité et du Germe: « Devaquet si tu savais »

6 décembre: En mémoire de Malik Oussékine dépôt de gerbes et prises de parole rue Monsieur le Prince devant la plaque.

Documents (sauf les photographies et ceux en lien dans la bibliographie et les textes des coordinations)

Proposition de loi Foyer (dit projet du Geruf)

Publication par l’UNEF ID de la proposition de loi et commentaires.

« Université, état d’urgence », brochure de la tendance LEAS, mai 1986

« Les contradictions d’un pseudo-libéralisme » note du député PS Jean-Pierre Lesueur

Compte-rendu de l’entrevue UNEF ID/ministère du 22 mai 1986

Tendance PLUS, bulletin du 6 juin 1986.

Exposé des motifs du projet de loi du 11 juillet 1986

Avis du Conseil économique et social, 27-28 septembre 1986.

Commentaire du projet de loi. L’Etudiant de France, octobre 1986

Commission IM/AB

Tract de rentrée de la tendance LEAS

Tract PSA Malakoff

Projet de résolution du BN de l’UNEF ID au CN du 4 octobre 1986

Patrice Leclerc, interview dans le journal de l’UEC, Clarté octobre 1986.

Amendements LEAS au CN du 4 octobre 1986

« Appel de Caen », 21 octobre 1986

Tract UNEF ID, bilan du 21 octobre : « premier avertissement »

« Sénat, premier round » Dossiers de l’UNEF ID n° 91, 28  octobre 1986

« Les minutes du Sénat, séance du 28 octobre » Dossiers de l’UNEF ID n° 92 29 octobre 1986

Les textes du Sénat édités par l’UNEF ID Dossiers de l’UNEF ID n° 93 30 octobre 1986

tract UNI « les dessous de l’agitation universitaire »

L’organisation de la grève à Jussieu : schéma

L’organisation de la grève à Nanterre : schéma

Appel des élus étudiants novembre 1986

Tract de Paris VIII « Ni concert, ni concertation …»

Tract Paris VIII « Le projet Devaquet n’est pas amendable ».

Tract UNEF SE, « ni report, ni amendement , retrait »

Le compte-rendu de la rencontre du 4 décembre 1986. entre la délégation étudiante et Monory et Devaquet

« Le mouvement étudiant fait rêver le PSU », Le Matin de Paris, 13-14 décembre 1986

L’après mouvement, communiqué du BN de l’UNEF ID, janvier 1987.

« Le PCF tente l’analyse du mouvement étudiant », Le Matin de Paris, 16 décembre 1986

Etats généraux de l’enseignement supérieur, présentation et textes, 27-28 et 29 mars 1987.

Résolution « grande UNEF », projet  pour les Etats généraux de mars 1987

Bulletin Nouvelles pratiques janvier 1987

Délégation de Nanterre aux Etats généraux de mars 1987 : liste et motion préalable

Programme des assises du 20 mars 1987 à Tolbiac Paris I

« Motion pour une réflexion étudiante constructive », AG Villetaneuse pour les Etats généraux de mars 1987

« Pour le droit à la formation et l’emploi, pour des états généraux qui fassent franchir un pas au mouvement étudiant », texte adopté comme « charte » par l’AG de Nanterre, La Gazette de Nanterre mars 1987.

A suivre…

 

 

 

 

Print Friendly
(Comments are closed)