Étudiantes et étudiants dans la nouvelle période du Maitron : 1968-1981

affichejournee2021defsmallCes 30 novembre et 1er décembre se tiennent au Campus Condorcet les journées Maitron (programme), sur le thème de la jeunesse, ce qui inclut bien entendu les étudiantes et étudiants. Nous interviendrons, par la voix de Ioanna Kasapi, le 30 après-midi pour en traiter. Dans la série 1940-1968, le militantisme étudiant était étroitement associé au syndicalisme étudiant , à savoir l’UNEF, unique organisation représentative, ou se situaient l’ensemble des étudiants affiliés aux courants et partis politiques de gauche, aux mouvements confessionnels qui connaissent une orientation progressiste. La scission de la FNEF (Fédération nationale des étudiants de France), en 1961 si elle met fin à l’exception unitaire que constituait le syndicalisme étudiant, n’a pas d’incidence sur la prosopographie du mouvement social, la FNEF se situant à droite de l’échiquier politique, malgré la présence dans ses rangs d’étudiants socialistes qui, sous couvert d’apolitisme, s’arrange du maintien de la présence coloniale française en Algérie.La période 1968-1981 se présente différemment.  Continue reading ‘Étudiantes et étudiants dans la nouvelle période du Maitron : 1968-1981’

Organiser les étudiants : socio-histoire d’un groupe social (Allemagne et France 1880-1914)

organiser-les-etudiants-socio-histoire-d-un-groupe-social-allemagne-et-france-1880-1914Antonin Dubois, Organiser les étudiants : socio-histoire d’un groupe social (Allemagne et France 1880-1914) Éditions du Croquant, 2021, 368 pages.

Issue d’une thèse de doctorat, l’étude s’écarte d’une histoire évènementielle qui au reste aurait été dédoublée entre mouvements étudiants en France et en Allemagne. Plutôt, il s’agit, en écho à l’étude fondatrice d’E.J.Thomson sur la formation de la classe ouvrière anglaise d’étudier comment s’est constitué le groupe social des étudiants dans la France de la IIIe République et l’Allemagne du IIe Reich.

Trois grandes parties scandent l’ensemble : d’abord la genèse du groupe social constitué par l’action de l’Etat, Continue reading ‘Organiser les étudiants : socio-histoire d’un groupe social (Allemagne et France 1880-1914)’

Les Cahiers du Germe n° 33 est paru

CGD 33Vient de paraître, le n° 33 des Cahiers du Germe (172 pages) avec un fort dossier à l’occasion de l’anniversaire du 11 novembre 1940 sur les étudiants de France de l’occupation à l’après-guerre » . Ci-après l’éditorial, suivi du sommaire général et du sommaire du dossier.

Éditorial. Deux années se sont passées depuis la sortie du n° 32 des Cahiers du Germe, ce sont deux années qui ont vu la pandémie mondiale ralentir, par moments bloquer, en tous cas transformer en grande partie les formes de la production et des échanges, y compris les productions et échanges scientifiques. Il a fallu nous y adapter. Comme on peut le voir dans la rubrique « vie de la recherche, du Germe, des archives et de la Cité » cela ne nous a en fin de compte pas empêché de réaliser nos projets : les séminaires qui avaient commencé en janvier 2020 ont ensuite continué en « distanciel », tout comme les JARME 2020. Nous n’avons pu célébrer les 25 ans du Germe comme nous le voulions en mai, nous l’avons fait en deux temps, en mai à distance et à la mairie du 11e arrondissement de Paris en septembre 2020 où nous avons pu présenter les trois ouvrages parus cette même année Continue reading ‘Les Cahiers du Germe n° 33 est paru’

11 NOVEMBRE 1940: Transmettre et travailler la mémoire et l’histoire

FR_BDIC4D47RES_00111940_N06P001_02

Coll. La contemporaine

Il y a un an, en conclusion de la conférence (en(registrée et visionnable)  du 10 novembre 2020 le Germe et la Cité rendaient public un communiqué. Plus que jamais, alors que vient de disparaître le dernier compagnon de la Libération, cet appel à mettre en commun les efforts et leurs moyens pour  l’histoire et la mémoire du 11 novembre 1940 demeurent d’actualité..Le n° 33/2021 des Cahiers du Germe y consacre son dossier.

11 NOVEMBRE 1940 : 80 ANS APRES. Transmettre et travailler la mémoire et l’histoire (Communiqué du Germe et de la Cité des mémoires étudiantes ). Le 11 novembre 1940 a été le premier acte de résistance à l’occupant nazi ! Or, les témoins disparaissent alors que leur exemple encourage la flamme de l’espoir. Leur mémoire et l’histoire ne doivent pas s’éteindre, d’autant que la liberté, l’égalité, la fraternité ne sont jamais acquises une fois pour toutes, il faut sans cesse les défendre.  Continue reading ’11 NOVEMBRE 1940: Transmettre et travailler la mémoire et l’histoire’

Etienne Mougeotte 1940-2021

Mougeotte BNOn a tendance à oublier qu’Etienne Mougeotte avant d’être à la tête de l’hebdomadaire Valeurs actuelles après l’avoir été du Figaro et de TF1, fut quelques temps, en ses jeunes années, un responsable, marqué à gauche, de l’UNEF. Etudiant à Sciences Po Paris, il fut président de son amicale, affiliée à l’UNEF, en 1962-1963. Comme d’autres militants de Sciences Po avant lui (Pierre-Yves Cossé, Dominique Wallon) il fut élu l’année suivante (1963-1964) au poste de vice-président aux affaires internationales, dans le bureau présidé par Michel Mousel, autre responsable issu de Sciences Po. Il affirma ultérieurement avoir été le seul de la direction de l’UNEF à n’être pas membre du PSU (Parti socialiste unifié), ce qui semble excessif. C’est en tant que Vice-président qu’il fit ré-adhérer l’UNEF à l’Union internationale des étudiants (UIE) où l’influence soviétique était lourde. Comme les autres responsables de l’UNEF il y voyait plutôt le moyen de rapprocher l’organisation française des mouvements étudiants du Tiers Monde présents à l’UIE, et ce malgré les objurgations répétées des représentants étudiants américains et allemands. A la différence des autres responsables de l’UNEF, notamment de ceux issus de Sciences Po, il ne poursuivit pas ensuite d’activité militante et s’engagea dans une carrière de journaliste.

L’UNEF, les étudiants et le 17 octobre 1961

Image1

Extrait texte Dominique Wallon aux obsèques des morts de Charonne

Paris a connu le 17 octobre 1961 la plus grande tuerie d’ouvriers depuis l’écrasement de la Commune de 1871. Les étudiants et l’UNEF de l’époque ont réagi avec leurs homologues des autres professions.

Depuis le 5 octobre 1961, un couvre-feu a été institué à l’encontre des seuls Algériens (pourtant citoyens français), Le préfet de police de Paris, Maurice Papon, précise pour le département de la Seine : « Il est conseillé de la façon la plus pressante aux travailleurs algériens de s’abstenir de circuler la nuit dans les rues de Paris et de la banlieue parisienne, et plus particulièrement entre 20 h 30 et 5 h 30 du matin ». Les « débits de boissons tenus et fréquentés par les Français musulmans » doivent fermer à partir de 19 h. Pour protester, la Fédération de France du FLN organise en guise de boycott du couvre-feu des rassemblements silencieux et pacifiques à la date du 17 octobre, ce sont ces rassemblements et manifestations qui sont l’objet d’une répression sanglante et dont témoignent des observateurs, ou des photographes, particulièrement Elie Kagan Continue reading ‘L’UNEF, les étudiants et le 17 octobre 1961′

Vidéo: Paul Bouchet présente « Mes 7 utopies » (2011)

Image PB 7 utopiesUne nouvelle vidéo vient d’être mise en ligne sur la chaîne Youtube de la Cité des mémoires étudiantes. C’était le 31 mars, à la Maison des initiatives étudiantes que Paul Bouchet, invité par la Cité et le Germe, présente son livre, Mes 7 utopies*. Après cette présentation, Marina Marchal (Cité) et Robi Morder (Germe) présentent des extraits du témoignage oral de Paul Bouchet recueilli par la Cité** et des documents sur le premier congrès de l’UIE (Union internationale des étudiants). Paul Bouchet réagit et précise, notamment sur l’UIE, la charte de Grenoble. Des échanges suivent, avec Jean-Philippe Legois, Alain Monchablon, Jean-Paul Delbègue, Jan-Pierre Delaville sur des thèmes aussi variés que la naissance de la MNEF, les revendications, l’allocation d’études. De l’histoire et de la mémoire, mais aussi de l’actualité sur la précarité, le logement, l’allocation d’autonomie, avec le souci dans « l’année civique » (2012, année d’élections présidentielles à « ne pas louper ») d’être des « citoyens utiles au mouvement étudiant et à la jeunesse ». ———————————————-
*Note de lecture de Mes 7 utopies par Alain Monchablon sur le site du Germe:
**Juste avant ce séminaire, Paul Bouchet avait travaillé avec Marina Marchal de la Cité des mémoires étudiantes pour compléter et préciser son témoignage oral.

Ivan Denys: 1926-2021

hqdefaultLe 11 novembre 1940, Ivan Denys, élève à Janson de Sailly en classe de 3e, et qui n’a pas encore quatorze ans, décide de se rendre place de l’Étoile en compagnie d’un certain nombre d’élèves de Janson, bravant l’interdiction de manifester. Il prend la tête de ce petit groupe, et ensemble ils vont se joindre aux « grands » du lycée. Il rentre alors dans la résistance, puis en militantisme, Agrégé de lettres, il revint comme enseignant dans ce même lycée. Il n’eut de cesse de témoigner, écrit un livre: Un lycéen résistant, (Signes et balises, 2013), et intervient , notamment auprès des lycéens (par exemple à Montreuil). Il avait ainsi participé à notre atelier archives et mémoires étudiantes du 30 mars 2011 que l’on peut visionner. Nous étions présents à ses obsèques au Père Lachaise le 26 août 2021. Nous publions ici un texte d’Alain Monchablon. Continue reading ‘Ivan Denys: 1926-2021’

Séminaires, journées, recherches et mémoires étudiantes. Des vidéos pour votre été

Sans titreVoici l’été, des moments de vacances, avec un peu plus de temps libre qui vous permettra de (re)voir sur la chaîne Youtube de la Cité des mémoires étudiantes les vidéos des initiatives, séminaires, journées tenues en 2020/2021 et même quelques anciennes « pépites » de 2000, 2001 et 2007. En attendant la rentrée où la Cité présentera ses éclats d’archives orales et audiovisuelles.

Et d’abord, une présentation de la chaîne Youtube de la Cité des mémoires étudiantes, par Ioanna Kasapi et Jean-Philippe Legois Continue reading ‘Séminaires, journées, recherches et mémoires étudiantes. Des vidéos pour votre été’

Mohammed Harbi: mémoires filmés. Entretien 4, « étudier et militer à Paris »


IMGP4856

Paul Bouchet et Mohammed Harbi, Paris, 18 mai 2014, photo R. Morder/Cité

Viennent d’être mis en ligne en 23 entretiens les « mémoires filmés »de Mohammed Harbi  (réalisation Bernard Richard et Robi Morder, sur une idée de Claude Kowal). Mohammed Harbi s’engage jeune pour l’indépendance, et sera un des dirigeants étudiants algériens en France avant la création de l’UGEMA, ce dont il témoigne dans cet n° 4 : « ÉTUDIER ET MILITER A PARIS » (vidéo), dont voici un descriptif sommaire.

MILIEU ÉTUDIANT ET MILITANTISME Arrivée de M. Harbi à Paris en 1952. Le baccalauréat puis l’Université. Socialisation et apprentissage de l’autonomie. Effervescence anticoloniale : les organisations étudiantes nord-africaines (Tunisie, Maroc) et africaines (FEANF), le Comité anticolonialiste dirigé par le PCF. Lutte pour la direction de l’AEMAN, dont M. Harbi deviendra un des responsables. Une population étudiante pauvre dont la majorité est hors du MTLD, mais qui afflue dans les organisations étudiantes. Le débat UGEA ou UGEMA.

Continue reading ‘Mohammed Harbi: mémoires filmés. Entretien 4, « étudier et militer à Paris »’