Il y a un an, le 25 mars 2019, Paul Bouchet nous quittait.

bouchetprague1946Il y a un an, le 25 mars 2019, notre ami, le vieux lutteur Paul Bouchet nous quittait (« Paul Bouchet: 1924-2019 »). Un hommage lui avait été rendu à l’Hôtel de Ville de Paris le 28 mai 2019 (voir video). Nous mettons en ligne le numéro spécial d’hommage des Cahiers du Germe que nous avions publié, « Hommage à Paul Bouchet ». Nous n’oublions pas, surtout en ces temps difficiles, ses apports, son courage, le souffle de ses utopies nées dans les années noires quand peu encore pensaient à passer de la survie et de la résistance à une « révolution économique et sociale au service de l’homme » (charte de Grenoble).

Vient de sortir : dans la collection Germe. Paolo Stuppia: « 2006, une victoire étudiante? Le mouvement anti-CPE et ses tracts »

une-2006-une-victoire-etudianteVient de sortir des presse, dans la collection Germe aux éditions Syllepse.250 pages, 18 €. 2006, La protestation contre la mise en place d’un « contrat première embauche », synonyme de précarité aggravée pour les jeunes, prend la forme d’une grève générale des universités, avec des occupations, des blocages. Organisé aussi bien en coordination qu’en intersyndicale, le mouvement contre le CPE touche également le monde du travail. Les manifestant·es se comptent par millions et en trois mois, la mobilisation étudiante et ses alliés arrivent à faire abroger le CPE. L’auteur retrace de manière originale les différentes étapes de la lutte à partir des tracts, collectés dans les facs et les manifs ou consultés dans les archives. Alors que les entretiens avec les « tracteurs » éclairent le contenu des tracts, on découvre comment on les fabrique, comment, qui les rédige et où ils sont distribués. À l’heure des réseaux sociaux, si les tracts paraissent indémodables, ils sont révélateurs du mouvement contre le CPE qui demeure une référence dans les luttes sociales du pays. Pour aller plus loin: Sur notre site, voir le dossier CPE. Ci-après, l’avant-propos et la table des matières.

Continue reading ‘Vient de sortir : dans la collection Germe. Paolo Stuppia: « 2006, une victoire étudiante? Le mouvement anti-CPE et ses tracts »’

Lectures: Axelle Hypolite Martin : Histoire et Mutations communicationnelles des œuvres universitaires : du CSO aux CROUS.

TIMBRE OEUVRESLes Œuvres communiquent. Note sur : Axelle Hypolite Martin : Histoire et Mutations communicationnelles des œuvres universitaires : du CSO aux CROUS. Thèse en sciences de l’information et de la communication. Université Montpellier 3, 2019.

Il s’agit d’une thèse en sciences de l’information et de la communication, soutenue à Montpellier. L’émetteur est, successivement, le Comité supérieur des oeuvres en faveur des étudiants (CSO) créé en 1936 par Jean Zay ministre de l’ Education nationale du Front populaire, puis ses avatars sous Vichy soit principalement le Service national des étudiants et son antenne parisienne ; Continue reading ‘Lectures: Axelle Hypolite Martin : Histoire et Mutations communicationnelles des œuvres universitaires : du CSO aux CROUS.’

Biographie: Jean-Pierre Worms (1934-2019)

jean-pierrewormsinvitedhonneurdelassembleegeneraledinitiativeauvergne-rhone-alpesle14juin2016Jean-Pierre Worms, né le 16 juillet 1934 à Courbevoie (Hauts de Seine), mort le 12 juillet 2019 à Paris, sociologue, syndicaliste étudiant, militant socialiste, député de Saône et Loire (1991-1993), militant associatif.

Né le  12 juillet 1934 à Courbevoie (aujourd’hui Hauts-de-Seine), fils d’un résistant exécuté en camp de concentration, Jean-Pierre Worms fait des études de philosophie à la Sorbonne. Militant depuis 1955 à la Nouvelle gauche puis à l’Union de la gauche socialiste, il est également actif à l’UNEF : il succède en 1956 à Michel de la Fournière  comme président de la FGEL (Fédération des groupes d’études de lettres, c’est à dire l’UNEF en Sorbonne). Continue reading ‘Biographie: Jean-Pierre Worms (1934-2019)’

Table ronde sur le rôle des VPE (vice-présidences étudiantes)

Composition1Au CESE, dans le cadre des 11e journées « Archives, recherches & mémoires étudiantes », le 18 novembre 2019, a eu lieu l’après-midi une table ronde sur « le rôle des vice-présidences étudiantes (VPE) ». Introduite et animée par Julie Testi (Université Paris-Nanterre), cette table ronde réunit Dorian Colas (ancien VPE Université de Bourgogne 2013-17 et président de la CEVPU 2016-17), Hadrien Maury-Casalta (VPE Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 2014-16) et Clémence Didier (VPE Université de Lorraine et présidente de la CEVPU). Diférents thèmes sont abordés : rapports avec l’institution (12’), conditions de travail, de rémunération, etc. des VPE (30’56 »), poids et pouvoirs des VPE, rapports aux autres élus (41’10 »), rapports aux mouvements, aux organisations non «représentatives» (1h17′), rapport aux études des VPE (1h39’55 »). Voirlien et video ci-après sur le site Youtube de la Cité des mémoires étudiantes: https://www.youtube.com/watch?time_continue=2358&v=AGBm_G3lYCI&feature=emb_title

Continue reading ‘Table ronde sur le rôle des VPE (vice-présidences étudiantes)’

Table ronde sur la représentation syndicale étudiante à l’épreuve de la guerre d’Algérie

REPRESENTER LES ETUDIANTS TITRE 18 11 MATINAu CESE, dans le cadre des 11e journées « Archives, recherches & mémoires étudiantes », le 18 novembre 2019, a eu lieu à la séance du matin une table ronde sur « la représentation syndicale étudiante selon Paul Bouchet à l’épreuve de la guerre d’Algérie (fonctionnement interne, œuvres, enseignement, cogestion) ». Après la présentation d’un petit montage sur le 17 novembre 1945 (cf. souscription pour un timbre du 75e anniversaire), la table ronde est introduite par Robi Morder, président du GERME, puis prennent la parole : Jacques Delpy (11’30 »), Pierre-Yves Cossé (23’40 ») et Jean-Jacques Hocquard (36’50 »). Débats et échanges suivent (56’50 »).

Voir lien et video ci-après sur le site Youtube de la Cité des mémoires étudiantes. Continue reading ‘Table ronde sur la représentation syndicale étudiante à l’épreuve de la guerre d’Algérie’

« L’AG ou la démocratie étudiante dans le second XXe siècle. De l’AGE (Association générale des étudiants) à l’AG (Assemblée générale). 3 Videos et une présentation

x480« L’AG ou la démocratie étudiante dans le second XXe siècle. De l’AGE (Association générale des étudiants) à l’AG (Assemblée générale) », tel était le titre complet de cette journée d’étude tenue le 14 décembre 2013 à Paris (9, rue Malher) et co-organisée par le GERME, la Cité des mémoires étudiantes et le Centre d’histoire sociale du XXe siècle (Paris 1 / CNRS) dans le cadre du programme de recherche PICRI (Partenariats Institutions-Citoyens pour la Recherche et l’Innovation) « Démocratie et citoyennetés étudiantes après 1968 » soutenu par la région Ile-de-France. Cette journée s’inscrivait également dans le travail commun du GERME et de la Cité pour préparer la 4e exposition itinérante de cette dernière, « 140 ans d’AGE (Associations générales des étudiants) ». Il s’agissait ici de repartir de la genèse du mouvement étudiant « à vocation représentative » pour mieux saisir ce moment de bascule qu’a pu signifier, aussi à ce niveau, les années 1968.

En amont, des interventions de Pierre Moulinier et d’Alain Monchablon et les échanges qui  suivi ont pu resituer les premiers pas de cette forme originale d’association étudiante, l’AGE, née à Nancy entre 1876 et 1878 (même si ce fut d’abord sous l’appellation de « Cercle des étudiants »). Ci-après les trois vidéos de la séance, qui sont sur le Dailymotion de la Cité, puis la présentation par Jean-Philippe Legois et Robi Morder du dossier des témoignages publiés dans Les Cahiers du Germe n° 32 (voir sommaire). Continue reading ‘« L’AG ou la démocratie étudiante dans le second XXe siècle. De l’AGE (Association générale des étudiants) à l’AG (Assemblée générale). 3 Videos et une présentation’

Voeux du Germe

ENMokY1XYAcj2MDLe Germe souhaite ses meilleurs voeux et s’associe à ceux de la Cité des mémoires étudiantes dont la carte de voeux est jointe. Que pour l’ensemble des chercheuses et chercheurs, des archivistes, des associations d’étudiant.e.s, et d’ancien.ne.s,  des lectrices et lecteurs des ouvrages la collection Germe aux éditions Syllepse, du site germe-inform, des Cahiers du Germe, comme pour ses partenaires l’année 2020 fasse avancer la recherche, la documentation, la valorisation des fonds.

2020 c’est l’année des 200 ans du décret d’interdiction des associations étudiantes, des 110 ans de l’inauguration de la Maison des étudiants de Paris, des 80 ans de la manifestation du 11 novembre 1940, des 75 ans du congrès internationale des étudiants à Prague, des 55 ans de la création des CROUS et du CNOUS, des 60 ans de la manifestation étudiante d’octobre 1960 contre la guerre d’Algérie, Continue reading ‘Voeux du Germe’

novembre 1919-2019: 100e anniversaire de la création de la CIE

13215495141336De la Confédération interalliée à la Confédération internationale des étudiants. Il y a 100 ans, du 20 au 25 novembre 1919, le 8ème congrès de l’Union nationale des associations d’étudiants de France, son premier congrès de l’après-guerre, se tient à Strasbourg redevenue française. C’est l’occasion, d’inviter des délégations des étudiants d’autres pays pour un « Congrès national et interallié des étudiants ». C’est à l’Université que se déroule la séance solennelle d’ouverture du congrès des étudiants, en présence du président de la République, Raymond Poincaré. Les délégations de 17 pays sont présentes et la Confédération interalliée des étudiants est créée, portant à la présidence Jean Gérard, président de l’Union étudiante française.
Le sigle CIE va rester, mais comme Confédération internationale des étudiants, décrite par Alain Monchablon dans l’article publié en 1997 dans Les Cahiers du Germe spécial « internationales étudiantes ». Continue reading ‘novembre 1919-2019: 100e anniversaire de la création de la CIE’

Soutenances de thèses : Axelle Hypolite Martin (Montpellier), Tristan Haute (Lille)

diplomeCe mois de novembre 2019 a vu nos ami-es Axelle Hypolite Martin (20 novembre à Montpellier) et Tristan Haute (29 novembre à Lille) soutenir leurs thèses. Axelle Hypolite Martin présentera d’ailleurs son travail autour d’un aspect: la communication par la philatélie autour du timbre pour la construction du sanatorium des étudiants dans notre séminaire le jeudi 12 mars prochain. La thèse de Tristan Haute qui concerne l’étude des votes des salariés intéresse évidemment la dimension des comportements électoraux des étudiant-es, étudiées par ses soins et parues dans nos publications. Nous félicitons nos nouveaux docteur-es et reviendrons sur ces travaux par des notes de lectures, en attendant voici les résumés. Axelle Hypolite Martin, Histoire et mutations communicationnelles des œuvres : du CSO aux Crous, thèse en sciences de l’information et de la communication, soutenue le 20 novembre 2019 à l’Université Paul Valéry, Montpellier 3. Tristan Haute, Les salarié.e.s aux urnes : contribution à l’étude des ressorts individuels et collectifs des votes des salariés aux scrutins professionnels dans le secteur privé en France, thèse soutenue le vendredi 29 novembre 2019 à la Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales de Lille Continue reading ‘Soutenances de thèses : Axelle Hypolite Martin (Montpellier), Tristan Haute (Lille)’