Video: Andrea Otero Perdomo, « Les étudiants et la réforme à l’Université Catholique du Chili (1967-1981) ».

fech 1966Andrea Otero Perdomo est intervenue au séminaire du GIS Engagements étudiants le 28 mai dernier qui s’est tenu virtuellement. En voici la présentation en video. Andrea Otero Perdomo est ATER à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée. Elle a soutenu en octobre 2018 une thèse  en histoire contemporaine à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne : Réforme, intervention et métamorphose d’un système universitaire. Le cas de l’Université Catholique du Chili (1967-1981), sous la direction de Annick Lempérière  en co-tutelle avec Alfredo Riquelme, P. Universidad Católica de Santiago, Chile. Ci-après résumé de la thèse et image video.

Continue reading ‘Video: Andrea Otero Perdomo, « Les étudiants et la réforme à l’Université Catholique du Chili (1967-1981) ».’

Vidéo, Axelle Hyppolite Martin, « La communication des oeuvres, autour du CSO et des timbres »

TIMBRE OEUVRESAxelle Hyppolite Martin est intervenue le 12 mars dernier au séminaire de recherche du GIS Engagements étudiants à la Maison de la recherche de Paris-Sorbonne.

En voici la video de présentation. Axelle Hypolite Martin a soutenu une thèse en Sciences de l’information et de la communication, Histoire et mutations communicationnelles des oeuvres universitaires : du CSO aux CROUS., à l’Université de Montpellier 3 en novembre 2019. Elle présentera lors de ce séminaire l’histoire de la communication du CSO de l’entre-deux-guerres  notamment au travers de la philatélie. Voir résumé de la thèse et la note de lecture ci-après. Continue reading ‘Vidéo, Axelle Hyppolite Martin, « La communication des oeuvres, autour du CSO et des timbres »’

Lectures. Ludovic Bouvier, « La providence des étudiants parisiens Histoire administrative du Comité parisien des oeuvres universitaires (CO-PAR) de 1936 à 1955 »

coparLudovic Bouvier, La providence des étudiants parisiens: histoire administrative du Comité parisien des oeuvres universitaires (CO-PAR) de 1936 à 1955, mémoire de M2 d’histoire contemporaine, sous la direction de Jean-Noël Luc. Paris-Sorbonne, 2013.

« La providence des étudiants parisiens« . On ne sait malheureusement pas qui employa cette formule pour désigner le Comité parisien des œuvres sociales en faveur des étudiants, l’actuel CROUS de Paris, longtemps dit le COPAR. Si providence il y a eu, elle n’eut rien de céleste, mais s’inscrivit lentement (puisque il y fallut près de vingt ans) et très matériellement dans le paysage universitaire parisien. Ce mémoire de Master 2 en histoire administrative examine minutieusement l’installation  de ce premier Centre éégional des oeuvres, en s’interrogeant sur ce qu’il représente comme élément de l’un Etat-providence en construction, et simultanément comme composante éventuelle d’une politique de la jeunesse. En fait ce centre parisien est beaucoup plus qu’une filiale régionale d’un centre national. Continue reading ‘Lectures. Ludovic Bouvier, « La providence des étudiants parisiens Histoire administrative du Comité parisien des oeuvres universitaires (CO-PAR) de 1936 à 1955 »’

Vidéo: Olivier Crouillebois, « 1986: les germes de la crise. Le projet Devaquet avant le mouvement »

Olphoto135ivier Crouillebois avait accepté de venir présenter au séminaire du GIS un aspect de sa thèse intitulée « La Loi Devaquet : raisons et sens d’un échec » le 9 janvier 2019, À l’issue de la victoire des droites à l’élection législative de mars 1986, la France se trouve dans une situation politique inédite avec un exécutif à deux têtes, c’est la première cohabitation. Le gouvernement décide d’abroger la loi sur l’enseignement supérieur en vigueur depuis 1984. Alain Devaquet, le jeune ministre délégué à l’Enseignement supérieur et à la Recherche propose un nouveau texte. Mais sa propre majorité ne le considère pas comme suffisamment audacieux et ne s’inscrit pas dans la logique libérale du nouveau gouvernement.

Continue reading ‘Vidéo: Olivier Crouillebois, « 1986: les germes de la crise. Le projet Devaquet avant le mouvement »’

Découvrez le premier parcours du MuséoCube des Mémoires Étudiantes !

museocubeEn partenariat avec « Les Jardins numériques » et le GERME, La Cité des mémoires étudiantes vous propose de déconfiner les archives étudiantes et de voyager virtuellement dans l’espace, dans le temps, dans l’espace-temps des mémoires étudiantes. Ce musée virtuel des mémoires étudiantes permet de découvrir différents lieux de mémoire étudiante : ce sont des vues à 360° : donc n’hésitez pas à tourner dans tous les sens ! https://www.museocube.org/MemoiresEtudiantes/ En même temps vous sont proposeés de sélections d’archives et de ressources documentaires étudiantes venant des fonds et collections de la Cité ou d’autres lieux-ressources comme la Bnf et son site Gallica.

A terme, lorsque le second parcours sera terminé, chaque internaute pourra bien voir qu’une chapelle -celle du GEC-Nancy- peut en cacher une autre -celle de la Sorbonne– et qu’un lieu de mémoire étudiante peut en cacher un autre. Continue reading ‘Découvrez le premier parcours du MuséoCube des Mémoires Étudiantes !’

Germe: un 25ème anniversaire confiné et confiant

25 ANS GERMEIl y a un quart de siècle, le 20 mai 1995 le Germe faisait sa première apparition publique au Panthéon autour de « 1946: La charte de Grenoble, naissance d’un syndicalisme étudiant ». Pour cet acte public qui officialise la naissance du Germe interviennent les fondateurs, des anciens de l’UNEF dont Paul Bouchet et Pierre Rostini, artisans de la reconstruction du syndicalisme étudiant après la Libération, en présence de chercheuses et chercheurs, d’étudiant-es et de membres des bureaux de la FAGE, de l’UNEF-ID et de l’UNEF dite SE.Nous avions prévu de célébrer ce 25eme anniversaire avec nos amis de la recherche, des archives, des actrices et acteurs anciens et actuels, et avions retenu la date du 7 juin. Continue reading ‘Germe: un 25ème anniversaire confiné et confiant’

Audio-présentation: Isabelle Conte, « La Grande Masse des Beaux-Arts : histoire d’une association »

IsabelleCONTE-séminaireEngagementsEtudiantsNous avons accueilli pour le premier séminaire 2019/2020 du GIS « Engagements étudiants », Isabelle Conte, doctorante à l’EPHE (Ecole pratique des hautes études). qui y a présenté son travail de thèse en cours. La Grande Masse des Beaux-Arts est une association bien connue des historiens de l’architecture qui croisent souvent ses bulletins, la Grande Masse des Beaux Arts. Isabelle Conte est aussi vice-présidente  de la Grande Masse des Beaux-Arts, et a écrit avec Christophe Samoyault-Muller, architecte DPLG, archiviste de la Grande Masse des Beaux-Arts, « La Grande Masse de l’Ecole des Beaux-Arts (1926 à 1968), histoire d’une association fédératrice ».  La séance du 12 décembre 2019 s’est tenue en pleine grève des transports sur les retraites. Voici ci-après l’enregistrement audio de la présentation et des échanges, illustré par les documents présentés par l’oratrice. sur la chaîne Youtube de la Cité des mémoires étudiantes. Continue reading ‘Audio-présentation: Isabelle Conte, « La Grande Masse des Beaux-Arts : histoire d’une association »’

Il y a quarante ans, le congrès de fondation de l’UNEF indépendante et démocratique.

UNEF ID ministere les 5Lors des JARME (Journées archives, recherche et mémoires étudiants) de novembre 2020 nous reviendrons avec documents et témoins sur la création et la vie de l’UNEF indépendante et démocratique, dont la Cité des mémoires a traité les archives. Profitons de ce quarantième anniversaire d’un congrès de fondation, dit « congrès de réunification », qui eut lieu du 3 au 5 mai 1980 pour en donner quelques éléments, et documents.C’est en janvier 1980 que le MAS (Mouvement d’action syndicale) et l’UNEF-US (Unef unité syndicale, une des deux branches issues de la scission de l’UNEF de 1971) décident d’organiser un «congrès de réunification» en mai 1980. Sur la photo en une de gauche à droite : Philippe Plantagenest, Michel Assoun, Jean-Christophe Cambadélis, Marc Rozenblat et Philippe Darriulat, sortie d’un rendez-vous au ministère des Universités le 5 janvier 1981, (photo parue dans L’étudiant de France, journal de l’UNEF-ID, n°5, janvier 1981).

Continue reading ‘Il y a quarante ans, le congrès de fondation de l’UNEF indépendante et démocratique.’

Biographie: Henri Weber 1944-2020

weber_henri_avec_alain_krivine

Henri Weber, 1971 100e anniversaire de la commune. Derrière, Alain Krivine.

Henri Weber est mort en Avignon, victime du Covid, le 26 avril 2020. Né en 1944 à Leninabad dans une famille de juifs polonais progressistes qui avait décidé d’émigrer en URSS au moment du pacte germano-soviétique pour échapper aux persécutions raciales nazies. C’est aussi l’antisémitisme latent qui les amena après leur retour en Pologne après-guerre à émigrer en France. Cet antiracisme, cet antifascisme, Henri Weber les conservera chevillés au corps, comme tant d’autres de sa génération. Pour aller plus loin, on ne peut que renvoyer à la notice du Maitron https://maitron.fr/spip.php?article182575, ainsi qu’au premier volume de son autobiographie[1] mais aussi à ses nombreux articles et publications pour mieux connaître, comprendre Henri Weber, ses positionnements et évolutions. Nous nous contenterons ici d’évoquer en quelques mots Henri Weber et le mouvement étudiant. Henri Weber, étudiant à la Sorbonne, est naturellement adhérent de l’UNEF, mais c’est principalement dans les débats et engagements politiques qui agitent le mouvement étudiant de ce milieu des années 1960 qu’il plonge. Continue reading ‘Biographie: Henri Weber 1944-2020’

Lecture: Roland – Sylvain Mominé, La violence dans le mouvement étudiant en Côte d’Ivoire de 2000 à 2010

feanfIl s’agit d’un mémoire de Master 2 en sociologie. La période est donc celle de la violente décennie qui vit la Côte d’Ivoire en proie à  une sorte de guerre civile, à laquelle le mouvement étudiant fut lié. L’étude repose pour l’essentiel sur onze entretiens menés à distance (par Skype) avec d’anciens responsables étudiants.

En fait le mémoire déborde largement de la période annoncée, commençant en 1998 et allant jusqu’en 2018. . Au total, ce qui se dégage de l’étude est moins « la violence » en général que la dérive  de la FESCI (Fédération des étudiants et scolaires de  Côte d’Ivoire), organisation d’opposition démocratique devenue une milice auxiliaire du pouvoir Continue reading ‘Lecture: Roland – Sylvain Mominé, La violence dans le mouvement étudiant en Côte d’Ivoire de 2000 à 2010’