2018: les 50 ans de mai 68 avec Le Germe et la Cité des mémoires étudiantes.

livres germe syllepse 68Le cinquantième anniversaire de mai et juin 1968 va encore faire couler beaucoup d’encre, de voix et d’images. Mais outre qu’il y a fort à parier que mai 68 soit paré de toutes les vertus, ou de tous les vices (c’est selon les avis) d’une simple « révolution culturelle », même dans la production plus sérieuse il sera peu question des étudiants, des jeunes scolarisés. Au cours des dernières décennies, et c’est heureux, la recherche s’est attachée de plus en plus à donner à voir, à entendre, à lire la grève générale dans les entreprises. Mais finalement quasiment rien sur les étudiants et les lycéens si ce n’est quelques articles ou contributions dans des publications collectives à plus large objet.

Le Germe depuis sa création, avec ensuite la Cité des mémoires étudiantes, ont impulsé dans des colloques, séminaires, recueil de témoignages, d’archives. Le cinquantenaire sera l’occasion à la fois de nouveaux travaux et de tenter une synthèse sur ce que furent « les années 68 » pour les mouvements étudiants avec des publications, des colloques, des manifestations dont nous sommes les organisateurs ou bien partie prenante.

Dores et déjà l’on peut signaler des publications à paraître, et des initiatives, dans l’ordre chronologique:

Publications :

– Dans la collection Germe aux éditions Syllepse, trois livres sous un logo « les années 68 »

* Jean-Philippe Legois, Alain Monchablon, Robi Morder, Etudiants en révolution? 10 €

* Jean-Philippe Legois, 33 jours qui ébranlèrent la Sorbonne 15 €

* Didier Leschi et Robi Morder, Quand les lycéens prenaient la parole 15 €

– Un dossier coordonné par Ioanna Kasapi, Robi Morder et Caroline Rolland-Diamond, consacré à de  nouveaux regards sur les années 68 étudiantes à l’internationale dans Matériaux pour l’histoire de notre temps, revue de de l’Association des amis de la et de la BDIC

Initiatives

  • 9 mars Bordeaux, avec Robi Morder dans le cadre de débats organisés entre la mi-mars et le mois de mai par le collectif Tcépa ( Toutes choses étant égales par ailleurs) qui de dérouleront dans une bibliothèque en centre-ville et à Sciences po sur le campus de Pessac,
  • 22 et 23 mars 2018 Nanterre ,« sur les traces du 22 mars », Germe et Cité des mémoires étudiantes participent à cette initiatives prise avec des anciens du Mouvement du 22 mars et de plusieurs laboratoires de l’Université Paris 10 Nanterre.
  • 23 mars 2018, Paris. « Retour aux sources…  sur les années 68 »,  (sur les traces et les archives de 68), voir appel
  • 2 au 4 mai 2018 « Empreintes étudiantes des années 1968 dans le monde. Paris, 2-3 et 4 mai 2018 ». Colloque co-organisé par le GERME, la Cité des mémoires étudiantes et le Centre d’histoire de Sciences-Po – Paris. Avec le soutien, notamment, du Centre d’histoire sociale du XXe siècle (Paris 1/CNRS) et de l’Université Paris-Sorbonne
  • 19 mai 2018 Paris. « l’UNEF en mai et juin 1968 », journée organisée par l’AAUNEF, avec le concours du Germe et de la Cité des mémoires étudiantes. Voir appel à témoins.
  • Mercredi 16 mai Beaubourg : Robi Morder avec Jean-Philippe Legois et Alain Monchablon, « 68: étudiants – diants – diants!? » dans le cadre « Pour une histoire des années 68 » au centre Pompidou, du 30 avril au 18 mai 2018 de 12h30 à 1h30 une série de communications Chaque jour, pendant une heure, au moment de la pause déjeuner, un.e historien.ne vient faire le point sur l’état des recherches sur un aspect de l’histoire des Années 68.
  • 24 mai, au lycée Turgot à Paris 3ème. Lors d’une initiative avec l’Association des anciens élèves du lycée Turgot, Didier Leschi et Robi Morder, qui y furent d’ailleurs élèves, interviendront sur les années 68 dans les lycées et présenteront Quand les lycéens prenaient la parole.
  • 7 et 8 juin 2018, Université de Normandie Rouen. Jean-Philippe Legois présentera une communication sur les CLEOP (Comités de liaison étudiants ouvriers paysans) au Colloque international : « Troubler l’ordre. Engagements contestataires, rencontres et décloisonnements sociaux dans les années 1968 ». Voir l’appel à contributions.

A suivre…

Print Friendly
(Comments are closed)