Meilleurs voeux et séminaires 2019

2019_CarteVoeux_Cite_RecLe Germe souhaite ses meilleurs voeux à l’ensemble des chercheuses et chercheurs, des archivistes et à la Cité des mémoires étudiantes et s’associe à ses voeux également, des associations d’étudiant.e.s, et d’ancien.ne.s,  des lectrices et lecteurs des ouvrages sa collection, du site germe-inform, des Cahiers du Germe, de ses partenaires pour que l’année 2019 fasse avancer la recherche, la documentation, la valorisation des fonds. 2019. 2019 est l’année du centenaire de la création de la CIE (Confédération interalliée, puis internationale des étudiants), ce sera aussi l’occasion d’approfondir dans les séminaires
« Institutions et mouvements étudiants: socio-histoire et dynamiques politiques »

Séminaire de recherche du Centre d’histoire de Sciences Po – Paris, de la Cité des mémoires étudiantes et du Groupe d’études et de recherche sur les mouvements étudiants (GERME). Programme 2018/2019 ci-après:

Après un séminaire d’ouverture dans les locaux de la Cité, le 18 octobre 2018 (Julie Pagis et Karel Yon autour de l’ANR SOMBRERO), les 10e journées« Archives et mémoires étudiantes » les 16 et 18 novembre à la faculté des lettres de Sorbonne-Université (autour de « 50 ans de représentation étudiante ») et un séminaire le 20 décembre à la MSH – Paris-Nord (« Que va-ton faire des archives (audiovisuelles, mais pas que…) étudiantes ? »), les séminaires du premier semestre 2019 s’inscrivent dans la dynamique de constitution du GIS (Groupement d’intérêt scientifique) « Engagements étudiants ».

2019
– 10 janvier : Ioanna Kasapi (Cité des mémoires étudiantes), Quelles pistes de recherche sur les engagements des étudiantes dans le mouvement étudiant ? Discutant : Robi Morder (GERME)
– 7 février : Arnaud Desvignes (Sorbonnes-Université), La loi Faure et le mouvement étudiant. Discutant : Jean-Philippe Legois (Cité des mémoires étudiantes / GERME)
– 14 mars : Paolo Stuppia & Simon Ridley (Université Paris-Nanterre), Les commémorations de 1968 l’année dernière. Discutant : Jean-Louls Violeau (ENSA Paris-Malaquais)
ATTENTION : séance de 17h à 19h
– 4 avril : Antonin Dubois (EHESS / Universität Heidelberg), Représenter et
défendre les étudiant.es, Allemagne et France, 1880-1914.
– 6 juin : Julie Testi (ISP / Université Paris Nanterre), La reconnaissance du statut d’élu-e étudiant-e comme solution à l’absentéisme dans les conseils ? Les politiques d’incitation à la participation électorale dans les universités.
– 4 juillet : Jean-Philippe Legois (TEMOS / Université d’Angers),Archives orales ou histoire orale ? La question du ou des producteur.s dans le cas des mémoires étudiantes des années 1968.
Discutante : Florence Descamps (EPHE)
– 11 juillet : Claire Thoury (Animafac / Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3),
L’engagement étudiant dans un monde d’individualisation.

Responsables: David Colon, professeur agrégé d’histoire à l’lEP de Paris; Ioana Kasapi, co-présidente de la Cité des mémoires étudiantes;  Jean-Philippe Legois, co-président de la Cité des mémoires étudiantes (ex-Mission CAARME) ; Alain Monchablon, vice-président du GERME; Robi Morder, président du GERME.

Après avoir scruté les rapports entre mouvements étudiants et institution universitaire, le groupe de travail commun au GERME et au Centre d’histoire de Sciences-Po Paris (rejoint par la Cité des mémoires étudiantes) a étendu son champ d’investigation aux rapports des mouvements étudiants (organisations, structures, associations, groupes, … ) aux institutions en général. A été abordé, pendant deux ans, le rapport à la religion (voir le dossier des Cahiers du GERME, n027), puis, pendant deux ans également, les « années 68 ».

A présent, il s’agit d’approfondir les aspects méthodologiques et épistémologiques. Fidèles à l’approche pluridisciplinaire du GERME, il s’agit de croiser les approches historiques (histoire de l’enseignement et des mouvements sociaux) et sociologiques (sociologie de l’éducation, des organisations et des mobilisations collectives), mais aussi celles des sciences politiques, voire des sciences de l’éducation ou de l’anthropologie pour dégager une « socio-histoire» et certaines des « dynamiques politiques» (au sens générique du terme) de cet objet d’étude -encore à approfondir- que sont les mouvements étudiants.

Les séminaires ont lieu, généralement, le jeudi, de 16h à 18h à Sciences-Po
Paris,  56, rue Jacob (M° : Saint-Germain-des-Prés), salle du Traité (1er étage).

Print Friendly, PDF & Email

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/37/d498423757/htdocs/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 399
(Comments are closed)